Toshiba Satellite S70-A

alaTest a collecté et analysé 24 avis et tests de magazines et sites web. De nombreux avis apprécient la qualité de construction. Le rapport qualité/prix impressionne, mais les testeurs sont moins positifs sur l'écran.

qualité de construction, clavier, valeur

écran, batterie

En moyenne, les consommateurs notent ce produit 77/100 et les experts notent ce produit 75/100.

Voir tous les Ordinateurs Portables Toshiba

Résumé des avis

(Basé sur 24 avis et tests)

Avis d'Experts  

Avis d'Utilisateurs  

2 avis produits

Avis d'Experts Avis d'Utilisateurs

Avertissement:

Voici une liste des avis pour ce produit ou des produits similaires. Si vous pensez que ce groupement est mauvais s'il vous plaît cliquez ici pour le drapeau.
En savoir plus sur la page de notre FAQ.
Affichage de 1 - 2 sur 2 Afficher les Avis: en français | internationaux (7)

Avis d'expert par : Aymeric Siméon (01net.com)

Le Satellite S70t : un PC portable onéreux dont l'écran tactile XL déçoit

 

Cette machine haut de gamme a vocation à remplacer un PC de bureau. Pour les 1100 euros demandés, nous nous attendions à trouver un écran Full HD, avec une meilleure qualité d'image et, aussi, plus de puissance 3D.

Toshiba loupe le coche avec le Satellite S70t-A-108. Les ordinateurs portables à écran 17,3 pouces tactiles ne sont certes pas légion (seul HP en propose un également) mais pour le même prix, nous préférons l'Acer Aspire V3-772G. Il n’a certes pas...

Nov. 2013

Avis d'expert par : Daniel Schmidt (notebookcheck.biz)

Courte critique du PC portable Toshiba Satellite S70-A-10F

 

Courte critique du Toshiba Satellite S70-A-10F (Intel Core i7 4700MQ, Nvidia GeForce GT 740M, 17.3", 2.8 kg) à l'aide de nombreux tests, comparaisons et benchmarks.

Bel écran; Pas bruyant en charge haute; Rétroéclairage du clavier; Bonne réception WLAN

Le CPU se bride en charge haute; Peu de possibilité de maintenabilité ou de mise à jour des composants; Pas de lecteur Blu-ray; Touchpad moyen

Cet article est la traduction d'un test complet rédigé en anglais, que vous trouverez ici.

Oct. 2013